DLS Spécial Food : Lecture d’été

AVENTURE. André Dussolier dans Les Enfants du Marais avait cette phrase qu’il répétait régulièrement : “J’suis bien content d’êt’e venu… quelle aventure !” ..

Aujourd’hui, voici une nouvelle aventure qui s’annonce sous la forme d’un magazine digital dédié au monde culinaire aux couleurs estivales répondant au délicieux nom de DLS Hors Série spécial Food !

DLS Fooding

Avec l’arrivée de l’été – que le veuille ou non Miss Météo – l’équipe de passionnés et l’auteur de ces quelques lignes, avons voulu vous concocter une petite sélection des indispensables des beaux jours pour envoyer de la braise, des déjeuners à rallonge, des levés de coudes entre deux séances de chaise longue ou des parties de freesbee en mode assiettes en carton.

Collage DLS

D’une sélection de barbecues derniers cris en passant des recettes venues des quatre coins du monde, une sélection de rosés pour se rafraîchir, un petit tour en Ecosse, les dernières appli’ gourmandes ou encore des lectures des plus délicieuses, on espère que cette nouvelle aventure vous accompagnera entre deux parties de pétanque ou de bronzage !

Bonne lecture gourmande à télécharger ici !

Advertisements

Mon jean, 101 restos et 0 kilos

BIBLE. De retour d’une journée de travail bien chargé, le jean était content de retrouver son canapé et son plaid favori pour une séance ciné bien méritée. Avant de passer en mode télécommande et plateau télé, sa propriétaire s’attarda quelques minutes le temps d’ouvrir le courrier du jour.

“Encore de la paperasse, de l’administratif, de …attend, c’est quoi ce livre ?… 101 kilos, 0 kilos .. QUOI ? O KILOS comme … ZERO KILOS ?!”. 

Alors là, oubliée l’impatience de rejoindre les gros coussins rouges confortable du salon. 101 restos, 0 kilos !! Le jean était au bord de l’apoplexie due à une overdose de bonheur. “Ce livre est MA bible !” s’exclama-t-il entre deux cris de joie. L’euphorie était telle qu’il poussa, à coup de jambe, sa propriétaire à s’asseoir au plus vite pour feuilleter cet ouvrage qui semblait être un cadeau du ciel, une solution à tous ses problèmes.

0kilos

Sous un format poche, Nathalie Helal, Catherine Roig et Nathalie Hutter Lardeau ont recensé, testé les adresses les plus en vogue du moment tout en apportant leur touche ‘Toujours-bien-dans-ma-jupe-cintrée-et-dans-mon-jean‘ après chaque expérience gustative.

Une chronique gourmande, un décryptage nutritionnel, des menus en mode masculine ou féminine et le conseil 0 kilos : tout est passé au crible pour la communauté des jeans retrouvent leur denim le plus éclatant !

Le jean n’en croyait pas ses coutures de voir tous ces noms de restaurants si longtemps rêvés mais jamais la porte franchie. Se faire plaisir sans jamais culpabiliser… le jean était enfin rassuré, sa vie de placard allait enfin prendre fin !

“Dis, chérie, on sort ce soir ?”

101 restos, 0 kilos
Nathalie Helal, Catherine Roig, Nathalie Hutter Lardeau
Editions Hachette – 10,50 €

Le Livre des Frites : il va vous mettre la patate !

100 PAPATES. Sans elle, les enfants ne verraient pas leur repas s’illuminer d’un coup. Sans elle, les restaurants devraient trouver une autre alternative à la côte de bœuf. Sans elle, le fameux ‘Fish’ anglais aurait des airs d’orphelin. Sans elle, l’hamburger ne jouirait pas de la même popularité. Sans elle, les baraques belges n’existeraient pas. Difficile de croire que le monde aurait une tout autre saveur sans cet ingrédient magique et pourtant, à y regarder en détail, il semblerait que si !

Let me introduce you…. La frite ! Ou plutôt, laissez vous plonger avec délectation dans la lecture du dernier livre d’Anne de La Forest qui vient de publier Le Livre des Frites aux Editions Hachette Cuisine.

Chaque semaine voit son lot de nouveaux livres de cuisine débarqués sur les rayons des librairies – et par conséquent de nos étagères – suggérant myriades de recettes selon des thématiques propres. Si on jette à ces ouvrage un coup d’œil parfois rapide, le Livre des Frites, lui, a ce petit truc en plus qui mérite qu’on s’y arrête de plus près.

Photographe : Guillaume Czerw

Photographe : Guillaume Czerw

Le graphisme particulièrement soigné, concocté par Le Bureau des Etudes .. Graphiques, met l’eau à la bouche rien que par le choix de la typographie, la mise en scène de chaque photo et le look & feel des pages. Mettre l’eau à la bouche par le design, c’est assez rare pour être souligné !

Mais il est temps de plonger dans le vif du sujet : les frites ! Et c’est justement leur histoire qu’Anne décrit dans les premières pages, expliquant leur histoire, leur déclinaisons à travers l’histoire, les techniques et apportant enfin le fin mot sur leur pays origine… n’en déplaisent aux belges !

Stylisme : Sophie Dupuis-Gaulier

Stylisme : Sophie Dupuis-Gaulier

On se lèche ensuite les babines à travers les recettes qui défilent, des frites traditionnelles en passant par des versions plus créatives faisant la part belle aux légumes –  petits pois, potiron, betteraves, salsifis, etc. – pour terminer sur des touches plus sucrées autour de la banane, pomme, poire ou encore une variation du pain perdu.

Avant de refermer ce bel ouvrage, courez ce samedi à La Librairie Gourmande pour recevoir une petite dédicace de 16h à 18h.

Le Livre des Frites*
Anne de la Forest
Editions Hachette Cuisine – 22,50 €

Frites de feta
400 g de fromage de brebis type Feta
2 c. à s. de farine
2 oeufs
3 c. à s. de chapelure
2 l d’huile de friture
Sel fin
Poivre du moulin

Sortir la feta du réfrigérateur au dernier moment pour qu’elle soit bien ferme.
La couper en bâtonnets d’environ 1 cm de largeur.
Verser la farine dans une assiette creuse, les oeufs battus dans une deuxième et la chapelure ajoutée d’une pincée de sel et d’un tour de poivre du moulin dans une troisième assiette.
Chauffer la friteuse à 170 °C. Passer successivement les bâtonnets de feta dans la farine, dans l’oeuf, puis dans la chapelure.
Poser les frites de fromage dans le panier et baisser le panier. Faites cuire 3 min.
Egoutter les frites de feta et versez-les sur un plat recouvert de papier absorbant.
Oter le papier et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.
Pour une chapelure ultra-croustillante, ajouter des pétales de maïs soufflés préalablement écrasés au rouleau à pâtisserie ou passés au mixer.
Les mélanger à la chapelure avant d’y enrober la feta.

*Recettes et photos extraites du livre des Frites d’Anne de la Forest paru aux éditions Hachette Cuisine

Coulisses d’une ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie’… #5

Once upon a time‘ … Point de crapaud, ni de baguette magique à l’horizon mais des hasards de la vie qui m’ont amené à croiser sur mon chemin ceux et celles qui ont participé chacun à leur manière à la naissance de l’ouvrage ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie‘ publié aux Éditions de la Martinière le 13 septembre.

Acte 5 du récit en direct des coulisses…

2 août
Discussions entre copines attachées de presse autour d’un dîner éthiopien à 18 mains : ‘Faut trop que tu fasses une soirée de lancement’; ‘Je te fais ton plan de com’. Trois filles, un livre, et une déformation professionnelle qui revient au galop.

3 août
Tweet du soir : ‘J’ai commencé à approcher RTL’. Oh je t’aime toi !
Prise de contact quelques heures plus tard auprès d’une autre amie attachée de presse : ‘Dis, on a eu cette idée et connaissant tes nombreux contacts, tu penses que tu aurais quelques idées de lieux en tête ?’. Bouteille à la mer lancée, faites que des courants passent dans le coin.

6 août
Nouvelle bouteille lancée à la mer, par la copine en question cette fois-ci. Fingers crossed comme le veut l’expression. En parallèle, prise de rendez vous avec le service de presse de la Martiniere pour signer les exemplaires à l’attention de la presse. Mais va falloir que je m’achète un beau stylo, moi !

7 août
La bouteille a atteint son objectif, je répète, la bouteille a atteint son objectif.’ Moauh, je t’aime toi aussi ! Une nouvelle adresse dans le 18e qui prévoit d’ouvrir ses portes le 3 septembre. Un lancement de livre sur la vie d’une foodista dans le cadre d’une soirée d’inauguration d’un nouveau restaurant. La vie n’est pas mal si mal faite…
Premier contact avec le futur propriétaire des lieux. Dynamique, avenant, agréable et une belle histoire à raconter. J’aime. Rendez vous pris donc.

8 août
Le plan ‘La foodista, sa soirée de lancement, ses amies’ est enfin dévoilé à La Martiniere ‘Alors, voilà, on s’est dit que ce serait sympa de marquer le coup et…on a tout prévu !. Même Pierre Marcolini est de la partie. Comment dire… Y’a plus qu’à alors ! Rédaction de l’invitation, quelques petits coups de fils et c’est parti, la soirée du 12 septembre est définitivement dans l’agenda. Bon, mais avant y’a la dégustation des nouveautés Pierre Hermé dans l’après midi du même jour. ‘Gourmande‘ précise bien le titre…

Crédit : Serge Bloch

10 août
Départ pour Istanbul. ‘À nous Kokoreç, Iskender, Aubergines, çiköfte, dürüm‘ se réjouissent les papilles de la Foodista.

20 août
Les cartons d’invitation pour la soirée de lancement sont prêts. Même depuis la Cappadoce, les choses se précisent.

21 août
La dream team répondant aux doux noms de Victoire, Lætitia et Betty sont sur le coup depuis Paris pour faire de ce lancement une réussite. Des filles en or….

22 août
Dîner entre amis à Ürgüp, un des villages de la Cappadoce. La voisine de table se présente comme travaillant dans les RP culinaires et agent d’auteurs. Le battement d’aile du papillon aurait-il trouvé écho jusque dans une des plus belles régions de la Turquie ? Belle rencontre….

23 août
Petite recherche Google pour le fun ‘Mathilde Dewilde Foodista‘. Amazon.fr, Fnac.com… Le livre est là, disponible pour des pré-commandes. Tic-tac fait la pendule.. Et pendant ce temps, la découverte culinaire turque continue…

28 août matin
Retour en terres natales et…réception d’un email :
Il est là…ton premier exemplaire.
Le voici …superbe… Le premier exemplaire de ton livre en avant-première ! Il est vraiment très réussi. Je crois très fort en ton livre.’
Aaaaaaaaaaaaaah, mouvement incontrôlé des mains, des pieds, de la tête et immense sourire béant…. Comment dire…. Moi heureuse ? Non, non pas du tout …. enfin….

28 août après midi
Conférence téléphone. Arrivée du coursier. Paquet glissé entre les mains. Rester concentré sur ces choses intelligentes énoncées de l’autre côté de la ligne téléphonique… Bon, elle se termine quand cette conf’ call ?….

Direction la salle de réunion pour s’isoler et savourer ce moment… Premier touché, premières sensations… Vernis sélectif sur la couverture, je suis déjà fan. Petit format qui tient dans le sac à main, magnifiques illustrations, du dynamisme dans la mise en page… Le plus beau bébé du monde en toute objectivité… Les parents sont les plus heureux !

28 août au soir
Dîner avec les fous de la gastronomie : Laurent Vanparys, Pierre Marcolini, Isabelle Spiri… Quelques bulles pour commencer et…présentation du tout premier exemplaire à l’assemblée. Cri de joie, bruit de verres qui trinquent… Oh que c’est bon !

Crédit : Serge Bloch

29 août
Relances, invitations presse à la soirée de lancement par les amies en or et l’équipe des Éditions de la Martiniere. De belles opportunités s’annoncent : Europe 1, BFM, Télé Envie…. Überlike !!

30 août
Création de l’événement de la soirée de lancement sur Facebook. Ça approche, ça approche…
‘In the meantime’, comme diraient les anglais, heureuse de voir que le livre d’Emmanuel Delmas ‘Vins : Lecçons de Degustation‘ sorti ce jjour aux mêmes Editions semble promu à un bel avenir. Bravo à toi !

31 août
Pieds fatigués, crampes aux jambes, dos réclamant un massage… Pas de doute, la Foodista est sur un salon, pour raisons professionnelles. Présentation du premier exemplaire aux connaissances journalistiques sur place. Le charme agit. Yes !

3 septembre
Rendez vous matinal aux Éditions de la Martinière pour une toute première séance de dédicace dédiée aux exemplaires qui seront envoyés aux journalistes. Deux heures à apposer des mots personnalisés sur chaque ouvrage. Le papillon prend son envol…

Rencontre très vocale dans les bureaux de l’éditrice : voix aiguë, clappement de mains incontrôlé… C’est sûr, les filles sont de de retour. Mot d’ordre du jour : Buzz ! La stratégie est en place : publication du premier billet sur les backstage de la foodista ce jour et ce, jusqu’au lancement… Let’s the show begin!

Résumé des actes précédents :
Genèse de cette histoire : http://bit.ly/OM5Ey1
1ere partie des ‘Coulisses…’ : http://bit.ly/OZ8Nwc
2e partie des ‘Coulisses…’ : http://bit.ly/QvRZka
3e partie des ‘Coulisses…’ : http://bit.ly/U7fufR
4e partie des ‘Coulisses…’ : http://bit.ly/PyWuc1

Pour commander cet ouvrage : http://bit.ly/OIIoBY

Coulisses d’une ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie’… #4

Once upon a time‘ … Point de crapaud, ni de baguette magique à l’horizon mais des hasards de la vie qui m’ont amené à croiser sur mon chemin ceux et celles qui ont participé chacun à leur manière à la naissance de l’ouvrage ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie‘ publié aux Éditions de la Martinière le 13 septembre.

Acte 4 du récit en direct des coulisses…

11 juin
Un coursier. Une enveloppe. Le cœur qui bat. À l’intérieur les pages du livre imprimées prêtes à passer l’épreuve de la dernière relecture. Voir son nom sur la couverture sans vraiment se rendre de ce que cela représente. Présentation à quelques personnes de l’entourage ce même week-end et auprès de quelques mains aux doigts d’argent derrière les fourneaux. Ça plaît. Beaucoup. L’émotion est vive. Vivement septembre.

20 juin
Direction Londres pour Taste of London, un des événements préférés de la foodista. Le leaflet est dans le sac, jamais très loin. Une journée de découverte, de rencontre, de dégustation. Une fois de plus Londres a su montrées et démontrer son dynamisme, son énergie et sa créativité. Et l’idée du livre plaît. Beaucoup. Hâte.

25 juin
Rendez vous matinal avec la directrice de communication dans le grand bâtiment des Éditions de la Martinière. Liste de journalistes, plan de lancement, séances de dédicaces : comme au quotidien mais…de l’autre côté de la barrière cette fois ci. Jouissif.

27 juin
Dîner presse pour un client avec la presse gastronomique. L’occasion de parler du projet à paraître. Ça plaît, ça plaît…et ça fait du bien. C’est loin septembre…

28 juin
Envoi du communiqué à une première liste de journalistes … Le poisson est de retour dans ses eaux qu’il connaît bien. Les relations presse, plus qu’un métier, une passion. Le kiffe depuis 10 ans et aujourd’hui, c’est pour une actualité personnelle qu’elles prennent forme. Oh que c’est bon !

29 juin
Coup de téléphone ‘Bonjour, c’est Bénédicte des réseaux sociaux Micra. On cherche à mettre en place un programme gourmand VIP en Octobre pour les utilisatrices de Micra. Comment verrais-tu les choses ? Moi ? Très bien !

2 juillet
Série d’échanges d’émail pour les dernières corrections. Après, les mots partiront faire bonne impression. Enfin, on espère ! Et cadeau bonux de la foodista : une petite dédicace à une foodista en herbe en stage aux Éditions de la Martinière qui s’est beaucoup impliquée dans le projet. Rendre les gens par les petites attentions, un des bonheurs de la vie.

10 juillet
Les épreuves presse sont arrivées. Les premières demandes presse aussi. Hâte de voir le projet prendre vie…

12 juillet
Discussion au chaud à la maison pour cause de baisse de tension avec le rédacteur en chef de DLS. Une chronique cuisine, ça te dirait ? On cherche à éditorialiser notre magazine iPad. 24h plus tard, la première copie était rendue. Les mots n’ont pas mis longtemps à prendre forme.

13 juillet
Passage à la Librairie Gourmande. Alors, cette dédicace, on l’organise quand ?. Le 22 septembre Rendez vous pris de 16h à 18h. C’est long le temps qui passe, non ?

27 juillet
Déjeuner avec l’équipe de communication de la Micra. Lolita Lempicka a adoré le programme gourmand que tu as proposé. Triple *blush*.

Résumé des actes précédents :
Genèse de cette histoire : http://bit.ly/OM5Ey1
1ere partie des ‘Coulisses…’ : http://bit.ly/OZ8Nwc
2eme partie des ‘Coulisses…’ : http://bit.ly/QvRZka
3eme partie des ‘Coulisses…’ : http://bit.ly/U7fufR
Pour commander dès à présent cet ouvrage : http://bit.ly/OIIoBY

Coulisses d’une ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie’… #3

Once upon a time‘ … Point de crapaud, ni de baguette magique à l’horizon mais des hasards de la vie qui m’ont amené à croiser sur mon chemin ceux et celles qui ont participé chacun à leur manière à la naissance de l’ouvrage ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie‘ publié aux Éditions de la Martinière le 13 septembre.

Acte 3 du récit en direct des coulisses…

11 avril
Du rose, des carrés de chocolat, un nom écrit en toute lettre : let me present you…. (roulement de tambour)… La couverture ! La foodista a sa couverture officielle. Mais c’est que ça prend forme cette petite chose.

13 avril
Premier effet d’annonce sur les réseaux sociaux. Les mots ont dansé. Les doigts ont virevolté sur le clavier. Un livre est né. Stay tuned. Voilà, voilà. Ben y’a plus qu’à maintenant …

15 avril
Lecture de la bande dessinée ‘À boire et à manger de Guillaume Long. Mais, mais, lui aussi il parle de wifi, de pissenlits, de liste de course, d’ustensiles tout aussi inutiles qu’indispensables à avoir chez soi et de sa relation fusionnel le avec son …. Ce mec, c’est un peu moi, la barbe et la voix rauque en moins. J’me lance, j’envoie un mail.

19 avril
Guillaume Long m’a répondu. Battement de cœur. Bon, il a du me prendre pour une folle après mon email. Lecture de l’email. OK, il m’a pris pour une folle. Séance de rattrapage : Avec un livre à sortir en septembre, j’ai peut être des chances de gagner votre estime …. c’est la BD d’hier publiée sur lemonde.fr qui l’a dit.’ Réponse : Whoaaaa, un vrai roman et tout ? J’admire tellement les gens qui savent écrire. Tiens, ça gigote du côté des zygomatiques. Guillaume Long, mon nouvel idole – http://long.blog.lemonde.fr

24 avril
Email de Pierre Marcolini : Voici la préface…je croise les doigts. Il existe des moments dans la vie où, le temps d’une lecture, le monde extérieur n’existe plus, où la sonnerie du téléphone semble sourde, où le chien qui aboie dans la rue n’existe pas, où tout s’arrête. Waouh… Quel beau cadeau. L’émotion est encore vive, même quelques jours, semaines, mois plus tard…. Merci à toi.

26 avril
Le grand oral ! Domaine de Betista dans le 91. (Quoi ? En dehors du Périph‘ ?!). Après midi de RTT, une heure de RER. Le cœur qui bat à mille à l’heure, les mains qui tremblent, bref, un état normal de foodista en promo (mais pourquoi me suis-je fourrée dans cette situation ?).
À peine la porte passée que les présentations commencent : Et donc voilà celle que l’on a attendait. Ah bon, il y a une autre personne qui doit venir ? Ah non, c’est moi. Doh.
Avancée entre deux allées de 80 personnes. Pour l’arrivée en catimini, on repassera.
Introduction de Florence et voilà le fameux micro noir qui s’avance vers moi. Va falloir se lancer maintenant…
1er étape : Séduire. ‘Je vous ai apporté quelques fabrications maison car je me suis dit que si j’allais vous parler de la vie d’une foodista même pendant 10 minutes, vos papilles allaient s’émoustiller.’ One point.
2ème étape : Les faire rêver. Présentation des chapitres accompagnés de quelques anecdotes, entrecroisée de quelques notes d’humour. Les têtes se hochent, les zygomatiques s’activent. Two points.
3 étape : Ferrer le poisson. Lecture – émue – de la préface de Pierre Marcolini, ne mentionnant son nom qu’à la fin. Salve d’applaudissement. Three points. YEEEEES! Bring the champagne baby!
Plus tard dans la soirée, message de l’éditrice : Tu as été parfaite ! Ils sont conquis ! Bravo et merci ! Ça valait vraiment le coup et j’espère que tu as été contente, malgré le temps passe dans le RER ! Florence.’ Le 91, c’est pas si loin finalement …

28 avril
Déjeuner à la Grenouillère. Moment gastronomique d’une rare intensité tandis que dehors la pluie exprime tout son chagrin. Fin de repas et dédicace d’Alexandre Gauthier sur le carnet Omnivore ‘Mieux vaut mourir de sa passion que de l’avoir perdu. Oh que ces mots résonnent avec tant de vérité. La main un peu tremblante, je tend alors ma carte de visite Voilà, sur ma carte de visite, il y a marqué ‘Passionnée’, je trouvais juste la coïncidence belle.’ Joli moment. La fête à la grenouille sait rendre la pluie majestueuse parfois.

4 mai
Rencontre inopportune avec un billet relatant la sortie du livre : Les coups d’Food de Farida. Non, ne pas l’acheter. Non ne pas se stresser… Attendre la sortie…

15 mai
Retour de la correctrice. Beaucoup moins de rouge qu’attendu. Tour de baguette magique et les changements sont finalisés. Le bébé grandit, il est prêt à passer entre les mains de l’illustrateur et de la maquettiste. Prendre son envol …

20 mai
Anecdote de ma meilleure amie au cours d’une conversation. J’ai vu mon libraire et il a déjà passé commande pour ton livre. Il veut organiser un apéro dédicace.’ Hop, hop, hop, let the show begin….

30 mai
Email à l’éditrice Quid d’organiser une réunion avec l’équipe de communication pour mettre en place le plan de lancement pour Septembre. 10 ans de RP et de campagne de communication, le professionnalisme revient toujours au galop. Difficile de lutter contre. Rendez vous pris quelques minutes plus tard pour le mois de juin.

Résumé des actes précédents :
Genèse de cette histoire : http://bit.ly/OM5Ey1
1ere partie des ‘Coulisses…’ : http://bit.ly/OZ8Nwc
2eme partie des ‘Coulisses…’ : http://bit.ly/QvRZka
Pour commander dès à présent cet ouvrage : http://amzn.to/NIhcY1

Coulisses d’une ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie’… #2

Once upon a time‘ … Point de crapaud, ni de baguette magique à l’horizon mais des hasards de la vie qui m’ont amené à croiser sur mon chemin ceux et celles qui ont participé chacun à leur manière à la naissance de l’ouvrage ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie‘ publié aux Éditions de la Martinière le 13 septembre.

Acte 2 du récit en direct des coulisses…

26 février
Une terrasse. Un verre de vin. Un PC portable. 18 degrés. Bienvenue à Barcelone. Le kiffe. Un chapitre rédigé en quelques heures. Le moment ne pouvait pas être plus parfait. Les lieux de vie ont manifestement un impact sur l’inspiration.

6 mars
Retour de l’éditrice… Je viens de le rendre compte que tu as bien avancé, voire TROP.’ C’est ça le souci avec la passion, c’est qu’on ne l’arrête pas. Opération nouvelle coupe donc.
Entre temps, le blog souffre un peu et les tests produits suivis d’une mise en mot pour le magazine Home Fashion News continuent.
Moi, en faire un peu trop ?

Crédit : Serge Bloch

8 mars
Journée de la femme. Rendez vous entre les quatre délurées pour la présentation de la maquette. Aaaaaaah, j’adoooooooooore. Trop beau, trop belle, trop top. Bref, de la vraie maquette de foodista. Et dire que septembre est encore loin.
Revue de détails sur le timing, les coupes, les modifications. Rendu de la copie pour le 15 avril. Va pas falloir chômer.

10 mars
Email à Pierre Marcolini. Tu te souviens le livre dont je t’ai parlé. Pour la préface… Comment dire… Parce que je cherche quelqu’un de passionné pour la rédiger, un nom un peu porteur, enfin tu vois quoi.’ Les yeux doux du Chat botté de Shreck n’ont qu’à bien se tenir.

11 mars
Journée sur le festival Omnivore. Enfin une coupure loin de l’ordinateur. Le show se fait sur un autre écran, celui de la Maison de la Mutualité à Paris. Chefs, faites vibrer la foodista !

13 mars
Direction Tignes pour le boulot et dans la sacoche d’ordinateur, le projet Foodista. Même les montagnes y ont droit.

Crédit : Serge Bloch

18 mars
Lendemain de fête. Peu importe le nombre de cheveux qui piquent, les mots n’attendent pas l’effet de l’aspirine. Les chapitres naissent, se suivent et finissent par prendre forme petit à petit. Le point final n’est plus très loin. Vite un café.

21 mars
Journée printanière. Relecture des pages assemblées les unes aux autres. Mise en page d’amateur mais l’excitation d’entr’apercevoir un semblant de livre pointe le bout de nez. Et si c’était vraiment vrai tout ça ?

23 mars
La présentation du livre aux librairies est prévue le 26 avril. Tu y est très attendue
Yeeehaaaaaa, bring on the presentation baby! Aaargh, mais qu’est ce que je vais me mettre ?

29 mars
Direction New York. Dernière relecture dans l’avion par des yeux extérieurs. Emmener son ouvrage de l’autre côté de l’Atlantique. Rien n’arrête la foodista.

29 mars – 1er avril 2012
Ci-gît l’estomac de la Foodista après 4 jours à arpenter les merveilles culinaires de New York. Opération salade verte en rentrant. En attendant, vite un burger et un avion pour Boston. (Psss, pour les bonnes adresses : rendez-vous ici et )

4 avril
Chapitres relus et compilés. Touche ‘envoi’ de l’adresse de messagerie. ‘Gloups’, fait la petite voix.

6 avril
C’est vraiment super agréable à lire !‘ Banco. Les vacances peuvent continuer. Juste quelques changements, entre deux séances de manucure et pédicure à l’américaine. God Save The iPad on the go.

8 avril
Week-end de Pâques. Retour sur la terre maternelle. Transit rapide à Toronto, le temps de finaliser les dernières touches comme demandé, entre deux biscuits au sirop d’érable. Le cours de la salade verte risque de flamber dans les jours et semaines à venir. Ma paire de jean appréciera.

10 avril
Merci pour ton retour : ça va être top. J’ai envoyé le manuscrit à l’illustrateur, j’espère qu’il va rire autant que nous.’ Même la Castafiore n’est jamais montée aussi haut dans les aiguës…

Genèse de cette histoire : http://bit.ly/OM5Ey1
1ere partie des ‘Coulisses…’ : http://bit.ly/OZ8Nwc
Pour commander dès à présent cet ouvrage : http://amzn.to/NIhcY1