Ottolenghi, LE magicien des saveurs

YOTAM Ottolenghi est une référence parmi les ‘foodies’ habitant de l’autre côté de la Manche. En 10 ans, ce chef né à Jérusalem d’une mère allemande et d’un père Italien a réussi à s’imposer comme le maître de la cuisine méditerranéenne avec des recettes à la fois simples, créatives et bousculant quelque peu nos traditions et habitudes alimentaires.

Nous achetons uniquement des ingrédients crus et nous cuisinons uniquement ce que nous souhaitons manger nous-même. Nous n’utilisons aucun conservateur ni colorant et aucun de nos produits n’est congelé sur de longues périodes. Notre cuisine est basée sur le partage, la famille et l’amour des saveurs qui nous rappellent le soleil et le bien-être.

Avoir un livre Ottolenghi à la maison est devenu le passage obligé de chaque cuisinier et cuisinière pour le plus grand bonheur de leurs invités. Ottolenghi offre une approche moderne de nos ingrédients qui nous entourent tous les jours avec ce petit rayon de soleil en plus dont la cuisine du Sud a le secret.

Manger ou cuisiner Ottolenghi, c’est avant tout oser sortir de nos habitudes alimentaires et se réapproprier toutes les épices et les herbes qui nous entourent. Ainsi, on retrouve parmi les produits stars le chili, le citron, l’ail, les airelles, la coriandre, la menthe qui apportent à nos plats  ce petit plus qui fait la différence. La marque de fabrique Ottolenghi, ce sont également des recettes où légumes et féculents sont mis à l’honneur pour le plus grand plaisir des végétariens.

Et c’est là que se trouve l’originalité de Yotam Ottolenghi qui a eu l’audace de sortir son second livre intitulé Plenty (dispo sur Amazon – le premiere étant The Cookbook) dans lequel on ne retrouve aucune trace de viande mais qui vend comme des petits pains. Ne vous détrompez pas, on ne parle pas ici de légumes bouillis mais de Kisir ; Patates douces aux noix de pécan et sirop d’érable ; coucous et mograbiah avec tomates séchées ; haricots verts, câpres et cresson à la vinaigrette de Dijon. L’eau monte vite à la bouche.

Ses quatre boutiques à Londres – avec une cinquième en passe d’ouvrir ses portes –  sont un véritable bonheur visuel. Chaque plat est présenté dans de larges contenants et la combinaison de ces salades, tartes, viandes marinées, meringues géantes ou gâteaux encore plus beaux transforme un comptoir classique en pays des merveilles. On y vient pour se restaurer sur place ou à emporter et comme Ottolenghi se définit lui-même :

Nous aimons nous définir comme la haute couture du monde de la cuisine à emporter

Pari gagné !

kısır par Ottolenghi – 6 personnes
2 oignons émincés
90ml d’huile d’olive
2 cuillères à soupe de concentré de tomate
4 tomates moyennes, pelées et émincées
120ml d’eau
400g de boulgour
1½ cuillère à café de jus de grenade
1 cuillère à soupe de jus de citron
6 cuillères à soupe de persil haché
4 oignons nouveaux, finement émincés
2 piments verts frais, épépinés et émincés
2 gousses d’ail émincées
1 cuillère à café de cumin en poudre
Graines de grenade (environ 120g)
1 poignée de feuilles de menthe, grossièrement hachées
Sel et poivre

Faire revenir les oignons dans de l’huile d’olive sur feu moyen pendant 5 minutes, jusqu’à ce  qu’ils deviennent translucides.
Ajouter le concentré de tomate et mélanger avec une cuillère en bois pendant 2 minutes
Ajouter les tomates et laisser revenir pendant 4 minutes sur feu très doux.
Ajouter l’eau et porter à ébullition.
Enlever immédiatement du feu et mélanger avec le boulgour.
Y ajouter le jus de grenade, le jus de citron, le persil, les oignons nouveaux, les piments, l’ail, le cumin et un peu de sel et poivre.
Bien mélanger et réserver jusqu’à ce que le tout atteigne la température ambiante.
Saisonner avec du sel
Servir le kısır sur les assiettes et parsemer avec les graines de grenage, un filet d’huile d’olive, la menthe et les oignons nouveaux.

http://www.ottolenghi.co.uk

Et pour ceux qui passent sur Londres dans une des boutiques, je vous invite à ramener un paquet de granola avec vous. Votre petit déjeuner ne sera plus jamais pareil…

5 thoughts on “Ottolenghi, LE magicien des saveurs

  1. Je crois que tu as trouvé LA recette que je cherche depuis longtemps pour cuisiner le boulgour de façon parfumée. Je teste ça bientôt aussi !!!
    Merci pour cette découverte.
    Requia
    (je veux ce livre !!!!)

  2. Pingback: Tweets that mention Ottolenghi, LE magicien des saveurs « Mathilde’s Cuisine -- Topsy.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s