Accroc au chocolat chaud

JE suis accroc au chocolat chaud.

Tout a commencé par le traditionnel chocolat chaud de notre enfance, celui que l’on prenait avant d’aller à l’école ou  à l’heure du goûter et la plupart du temps, un petit lapin d’une marque bien connue était le compagnon de ces moments réconfortants.

Venu l’âge adulte, les goûts évoluent et la poudre chocolatée a trouvé place au fond du placard, abandonnée comme les poupées que l’on laisse seules après des années d’une relation presque fusionnelle.

Et puis un jour, arrive comme un manque qui se fait sentir à un moment où on s’y attend le moins. Ça commence par une fin de repas où l’on vous propose un chocolat chaud comme alternative à un café non désiré ou une simple envie de terminer son repas sur une saveur chocolaté à défaut d’un moelleux non présent à la carte ce jour là.


Puis cela évolue vers un désir et la curiosité de découvrir la meilleure adresse pour cette boisson si forte en souvenir. Car au-delà de son goût qui séduit beaucoup de papilles, le chocolat chaud offre de part sa texture et ses saveurs, une sensation de réconfort, de chaleur et de bien-être que peu de boissons détiennent.

Cette quête vers un chocolat chaud de qualité est cependant une mission plus compliquée qu’il n’y parait. Trop de lait, poudre de mauvaise qualité et sans saveurs, teneur en sucre trop élevé, les mauvaises expériences sont nombreuses et peu d’établissements de restauration, quelque soit leur catégorie d’ailleurs, y attachent une grande importance… au grand désarroi des non-buveurs de café ou de thé.

Restent alors les grands chocolatiers tels que Paul A Young  ou Artisan du Chocolat à Londres qui proposent probablement l’un des meilleures recettes ou encore Jean Paul Hevin, Cacao et Chocolat et Angelina à Paris – entres autres – pour trouver un chocolat chaud de qualité, pleine de saveurs, celui qui vous réchauffe le cœur lors d’un après midi d’hiver.

Du côté des offres à emporter, les boutiques Amorino dans le centre de Paris offre une sélection de 28 saveurs différentes mais dont la texture assez dense manque un peu de naturel. Paul est également une bonne adresse sur le chemin du travail ou pour une pause goûter. Et encore bien d’autres à découvrir …

A la maison, la traditionnelle poudre est lentement remplacée par des bâtonnets que l’on trempe dans une tasse de lait chaud apportant une touche plus distinguée et unique lors de leur présentation aux invités à la fin du repas.

Le concept est simple : un bâtonnet en bois surmonté d’un bloc chocolat que l’on plonge dans  une tasse de lait chaud et que l’on remue pour obtenir la boisson qui réchauffe nos coeurs.

On compte parmi les idées intéressantes la marque Belge Choc-o-lait qui décline sa gamme en 9 saveurs dont lait, noir, noisette, speculoos, cointreau, etc. (disponible à la distribution en France via www.azoaboutique.com),  ou encore la marque autrichienne Zotter qui propose des mini barres au goût très intense.

Pour ceux qui seraient plus café ou thé, La Cuillère Suisse commercialise sa gamme Allumette qui vient  remplacer la traditionnelle amande recouverte de chocolat ou le spéculoos sur le bord de la tasse.

Mais … ne serait-ce  pas l’heure d’un chocolat chaud?

Recette de chocolat chaud  – 1 personne
40g de chocolat en poudre ou en copeaux (non sucré)
200g de lait
40g de crème
12g de sucre
Une pincée de sel

Faire chauffer le lait, la crème, le sucre et le sel dans une casserole.
Dans un bol, mélanger avec précaution un fond du mélange lait/crème avec les copeaux de chocolat  jusqu’à l’obtention d’une pâte.
Verser cette pate au reste de lait chaud et laisser refroidir.
Passer le mélange dans une fine passoire et réchauffer pour servir.

My parisian ‘Coup de coeur’: Angelina and Jean Paul Hévin

AS some of you may know, I am truly, lovingly addicted hot chocolate. There was a time when I didn’t consider a meal complete with out a yogurt, but that lofty position of crowning a meal now undeniably goes to a good hot cup of cocoa.

Luckily enough, Paris has a lot to offer in terms of hot chocolate. Of course, you can always have bad experiencs, with many places serving up more milk and sugar than chcolate. On the other hand, it is pretty easy to find a good one, even in traditional bistrots such as Le Terminus in front of Gare du Nord.

Amongst the most acclaimed places serving this indulgent treat, Jean Paul Hévin and Angelina stand out of the crowd and both deserve a visit during your trip to Paris.

Jean Paul Hévin is a modern store with a counter offering an impressive selection of chocolate and pastries. A tea room awaits you upstairs, with a menu featuring mouth-watering chocolate pastries and a selection of hot chocolates, each more interesting and tasty than the last.

Their green tea hot chocolate, chosen with care, has quite a light consistency and is quite milky while retaining a strong chocolate taste. The herbs add a refreshing yet powerful twist. I won’t say it is my favourite option but it is definitely a first choice winner for tea lovers.

One street away, you’ll find Angelina, a more traditional tea room adorned with big mirrors mouldings along the ceiling. The place has reached such a level of international prestige that even the waiters speak Chinese and Japanese.

That said, they have definitely earned their reputation. Their hot chocolate is both thick and chocolaty with just the right hint of sugar.  The African Hot Chocolate will definitely win you over from the first sip: comforting and filling, Angelina’s hot chocolate satisfies both desires you’d expect from this special beverage. And if you’re feeling greedy, go for the Mont Blanc, a cake made of meringue and chantilly, coated with a layer of chestnut paste. I assure you, your afternoon in windy, cold Paris will regain its gleam of romanticism in no time!

Jean Paul Hévin
231 rue Saint Honore
75001 Paris
+33 1 55 35 35 96
www.jphevin.com

Angelina
226 Rue de Rivoli
75001 Paris
+33 1 42 60 82 00
www.groupe-bertrand.com/angelina.php