Mon jean, le Bar à Burger et moi

L’hiver, le froid, la pluie et .. le besoin de calories ! “Quoi ?! C’est quoi cette nouvelle philosophie ?” s’exclama immédiatement le jean à l’énonciation de telles paroles. Il est vrai que cela faisait un bout de temps que ce dernier vivait une existence plutôt bien heureuse, avec sa propriétaire qui prenait soin de son bien-être, entre quelques dégustations bien pensées et une paire de chaussures de sport régulièrement enfilées.

Oui mais voilà, après quelques semaines à grelotter sous un ciel maussade, des températures en baisse et un besoin urgent de cooconing, l’appel du Comfort Food avait fini par refaire surface face à la bistronomie ambiante … L’excuse de l’ouverture récente du BAB à quelques stations de métro du quartier de résidence tombait à pic et toute tentative d’argumentaire contraire serait vaine.

– Le BAB, mais c’est quoi ? Un Bon à Boire ? Un Bistrot à Bulots ? Un Bar à Bulles ? se demanda le jean

– Nan, un Bar à Burger ! répondit la propriétaire

– Un Bar à Burger ? Comme dit un Burger ne suffisait pas, il faut en plus qu’ils en fassent un BAR ?

Dubitatif, le jean décida de ne pas s’en offusquer plus longtemps. Au vu des derniers concepts parisiens qui avaient éclos dans les derniers mois et semaines, rien ne pouvait plus l’étonner. 

Ambiance BAB

C’est donc avec un certain entrain – et un certain nombre de minutes de retard ! – que la propriétaire du denim se rendit au Bar à Burger situé au 18 rue dans le 10e. Une grande salle conviviale, une déco contemporaine, de l’espace pour accueillir les accros du burger de 5 à 77 ans, et un bar avec une vue plongeante dans la cuisine. C’est à peine si on ne détecte pas une affiche indiquant : Bienvenue chez vous !

BAB

Grégory CohenAbdel Alaoui et Yannick Brunel ont bien senti tout l’univers propre au burger : se sentir bien… au delà de l’assiette… ou plutôt de deux tranches de pain. Mais attention, on ne parle pas de n’importe pain au Bar à Burger. L’équipe de joyeux drilles a choisi de faire appel à Gontran Cherrier pour réaliser les buns de leurs burgers et jouer la carte de la créativité avec des pains noirs à l’encre de sèche ou encore au paprika.

Sur le papier, les papilles ne savent plus où saliver : Le P’tit Veau Rossini ; Le Black Tentacules ; le Wasabi Burger ; le Cheese Not So Classic ; Le Cocorico et même un Mysterious Burger pour les indecis (ici, c’est le chef qui décide !) ou Le Dégustation Mini soit deux burgers à choisir parmi le burger du moment, le Cheese Not So Classic ou le Wasabi burger.

Burger Fumant

Mais la star du lieu, c’est le Burger qui Fume (tout ressemblance phonétique avec un certain Camion est purement fortuite !), une création maison fumée au foin et présentée sous cloche. En bouche, on s’extasie de cette odeur de paprika fumée, des notes de truffes noires, de carottes caramélisées et de pickles de radis blanc.

Ne cherchez pas le rationnel, il a disparu depuis longtemps et les papilles n’en peuvent plus de s’en réjouir …

Pour retrouver une partie de cette équipe de joyeux drilles, n’hésitez pas à cliquer sur www.youtube.com/user/CookInTheTube et découvrir une toute nouvelle chaîne à faire craquer le jean !

Bar à Burger
92 Boulevard Saint-Germain
75005 Paris
+33 1 81 29 26 73
Les histoires de Mon jean et moi..
Chez Paris – New York : http://bit.ly/M2yQ8V
Chez Blend : http://bit.ly/yNUgTb
Chez Thoumieux : http://bit.ly/Anvyo3
Chez Big Fernand : http://bit.ly/ACSTWw
A La Classe : http://bit.ly/z6Ll2R
Brewery Exhange : http://bit.ly/Ii3vs7

One thought on “Mon jean, le Bar à Burger et moi

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s