Turquie, pays aux milles délices

TURQUIE. Voilà trois ans que les papilles n’étaient pas retournées dans ce pays des merveilles. Une fête de fiançailles avec vue sur le Bosphore comme souvenir avait rendu le dernier voyage inoubliable. Mais qui pourrait oublier Istanbul de toute façon, cette ‘magnificent beast‘ comme la définie si justement un ami proche.

Zo Foto

Car Istanbul est ainsi faite. À peine son sol chaud frôlé, ses rues grouillantes déambulées, son histoire des milles et une nuit contée, sa diversité culinaire dégustée, elle vous prend aux tripes pour ne plus vous lâcher. À tel point que le manque s’installe si le retour au pays se fait trop rare… Alors, pour assouvir ce besoin physique de replonger au cœur de la ville, il était temps de repartir en terres turques.

Collage Plat

Rien qu’à l’énonciation de cette idée, les papilles ont eu du mal à retenir leur impatience à l’idée de re-goûter à l’Iskender – morceaux de viandes servis avec du pain, recouvert d’une sauce tomate au beurre accompagnés de yaourt, aux salades d’aubergines grillées, aux Lahmacun – ces pizza très fines à la viande hachée – ou encore au Mantı – le plat de raviolis locales.

Collage Istanbul

Mais si dans nos contrées la nourriture s’apprécie autour d’une bonne table, ici, la rue est le terrain de jeu gustatif par excellence. Chaque ruelle est une invitation à déguster un thé, un café turque ou un jus d’orange frais, chaque coin de rue devient un prétexte pour goûter un Dürüm ou tenter l’expérience des midye dolma – moules farcies. À moins que le KoKoreç – description laissée en suspens – ou les çikofte – viande crue épicée – ne viennent titiller les palais les plus aventureux.

Collage Dessert

Difficile de faire l’impasse sur quelques bombes caloriques telles que le helva, la batlava, le tavuk – le dessert au poulet qui laisse tout le monde dubitatif – . La liste est longue, très longue, pour dresser l’état des lieux des multiples agapes que la ville a à offrir… C’est en relisant ce billet rédigé lors de la dernière visite istanbuliote que l’on plonge pleinement dans le quotidien de la ville, alors laissez vous transporter dans un voyage aux milles saveurs en cliquant ici.

Après l’Espagne, les pays Nordiques et en ce moment le Pérou, la Turquie et particulièrement Istanbul ont désormais leur mot à dire sur la scène culinaire internationale. En attendant une reconnaissance de ses pairs, les ponts du mois de mai sont une bonne occasion pour aller goûter par soi-même.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s