Une rentrée littéraire… des plus culinaires

LITTERAIRE. Comme chaque mois de septembre qui se respecte, on cours, on vole, on gère trois agendas à la fois et puis… on prend le temps de … lire ! Car si pour certains rentrée rime avec scolaire, c’est sa version littéraire qui occupe les passionnés du monde culinaire que nous sommes.

Outre l’actualité personnelle qui lie la rédactrice de ces quelques lignes à un ouvrage intitulé ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie’ (Editions de la Martinière – 15,90 €) dont tous les détails sont révélés ici, , par ici ou encore par , ce serait manquer au devoir de ce blog de ne pas mettre en lumière quelques ouvrages qui méritent de rejoindre les étagères dédiées à cette thématique chérie.

Premier coup de cœur de la série, le ‘Répertoire des saveurs’ de Niki Segnit (Editions Marabout – 25 euros), traduit de sa version anglaise, va enfin répondre à la sempiternelle question sur la manière d’utiliser les épices qui semblent hiberner dans les placards depuis plusieurs hiver. Mais pas que !

Car, comme son nom l’indique, cet ouvrage est une mine d’information pour trouver l’accord parfait entre différents ingrédients et faire chavirer les papilles. Plus de 99 ingrédients ont été classés en 16 catégories donnant naissance à 980 associations de saveurs. Il est temps de saupoudrer vos carottes de cumin ou de mettre un peu de piment dans son chocolat chaud !

Parce que l’amour de la bonne chère puise bien souvent ses origines dans des souvenirs ou des expériences remontant à l’ére enfantine, Dorian Nieto, gourmand éternel, nous livre dans son roman ‘La boucherie chevaline était ouverte le lundi’ (Editions Argol, 12,70 €) les clés de son amour pour la viande éponyme.

Même si le sujet reste sensible pour les palais qui le sont tout autant, on se laisse transporter avec facilité dans sa découverte de la viande de cheval. Une autre approche, loin des recettes et des photos à en faire saliver de plaisir, qui montre que la passion culinaire s’exprime aussi par des mots d’un autre genre.

Un billet sur l’actualité littéraire dédiée aux coups de fourchette ne saurait être complet sans son pendant verre à pied et les liquides qu’il contient. Un monde parfois nébuleux auquel Emmanuel Delmas apporte toute sa lumière dans son premier opus ‘Vins : leçon de dégustation‘ (Editions de la Martinière – 15,90 €).

Car si une chose est sûre, c’est qu’au delà d’être bu, le vin s’apprécie ! A travers les pages, Emmanuel nous présente la meilleure manière d’apprivoiser un vin par la vue, le nez et la bouche et ensuite en découvrir ses secrets en fonction de ses terroirs d’origine. L’occasion rêvée d’ouvrir une bonne bouteille…

C’est vos étagères qui vont vous aimer !

3 thoughts on “Une rentrée littéraire… des plus culinaires

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s