L’Auvergne, mon jean et moi

AUVERGNE. Ses volcans, sa verdure et…son cholestérol. Certes, le message aurait pu être plus vendeur mais pour un week-end détente entre mon jean et moi, autant mettre les choses au clair dès le départ. Tout émoustillé à l’idée de faire partie du voyage, ce n’est pas sans une certaine excitation que le jean exprima fièrement sa joie au moment de prendre le train en gare de Paris Bercy : “eh, z’avez vu, je pars en voyage, moi !” Les présentations faites avec le siège confortable du TER, l’aventure pouvait commencer.


Trois heures et demi plus tard, la prise de contact avec la capitale auvergnate pour se mettre dans le bain – que dis-je – faire le grand plongeon. “Je vous propose de découvrir l’une des meilleures pizzas de Clermont.” Sourire un peu crispé en provenance de la toile bleue marine “euh, t’es sûr ?“. Oh que oui, baby. Le déjeuner quelques heures auparavant avait été un peu léger. Un des intitulés de la carte marqua particulièrement l’attention : Tomate, olive, jambon, champignon et…beurre d’escargot.

Le vice à l’état pur, première partie.

Dans l’assiette, une pizza au diamètre revu à la baisse mais une garniture qui ferait pâlir de jalousie les deux rondelles d’aubergines ou les trois morceaux de jambon de sa cousine proposée dans les pizzerias parisiennes. Et quant au beurre d’escargot…une véritable jouissance gustative. Comme quoi, tout n’est pas une question de taille. Et ça, le jean, avait beau argumenter, les papilles en avaient décidé autrement.

Après une bonne nuit de sommeil, le jean retrouva ses jambes favorites, direction le marché cette fois. L’Auvergne étant connue pour ses spécialités fromagères répondant au doux nom de Fourme d’Alembert, Bleu d’Auvergne, Cantal ou encore Salers, difficile de faire l’impasse sur une telle invitation au plaisir (une route leur est même dédiée, si, si !).

Les douze coups de midi avaient à peine sonné que tranches de pain et sélections de fromages formaient la table du brunch improvisé. “Résistes, prouve que tu existes,” tentait d’exprimer le jean. Mais salade verte et légumes frais n’ayant pas obtenu le droit de vote lors de la visite au marché, l’estomac dû faire fi de ces interjections répétées.

Le vice à l’état pur, deuxième partie.

Fort heureusement, une après midi à découvrir la majestueuse Auvergne replaça quelques sourires sur le jean qui sentit les hanches et les jambes passer à l’action. Mais le moment tant redouté ne tarda pas à faire son apparition : la faim. Car si dépenses calorique il y a à crapahuter sur les douces pentes des volcans, ces heures de ballade ont un pouvoir absolument magique : celui d’ouvrir l’appétit. Et qui dit besoin de se sustenter dit occasion de découvrir les spécialités locales. Et là, c’est le drame.

Car si la Bretagne se targue de ses galettes, le Sud de sa bouillabaisse ou l’Est de sa choucroute (toute ressemblance à des clichés est purement fortuite), l’Auvergne, et plus précisément Clermont Ferrand, détient la bombe calorique par excellence : la Truffade. Point de truffes à l’horizon mais des pommes de terre cuisinées dans un – ou plusieurs – fromages de la région, le tout servi avec une bonne dose de protéines, également appelée filet de bœuf ou viande de Salers selon l’exigence des palais.

Le vice à l’état pur, troisième partie.

Et ça, le jean, il n’aime pas. Mais les palais, eux, adorent et ce, pour le plus grand malheur de la toile bleue marine. A tel point qu’une fois la première fourchette dégustée, difficile de résister à venir piocher encore et encore dans la poêle déposée au milieu de la table. Le jean sentant l’échec et mat arrivé, décida de laisser tomber la garde et de se laisser également aller aux plaisirs de l’Auvergne. Et il fut conquis.

Merci à Bout du Monde pour ce beau weekend !

4 thoughts on “L’Auvergne, mon jean et moi

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s