Portrait de chocolatier – Jean Paul Hévin

JEAN PAUL HEVIN est un enfant. Ou plus précisément une de ces grandes personnes qui nous rappelle l’importance de croire à nos rêves d’enfant et de leur donner l’envol qu’ils méritent.

Pour Jean Paul Hévin, le chocolat, c’est avant tout une histoire fusionnelle. Celle où une relation intime s’est installée entre l’homme passionné et ce produit si noble qui ne demande qu’à trouver sa route pour s’exprimer. Ils ne peuvent concevoir une journée sans un moment ensemble et passent de nombreux moments à communiquer l’un à l’autre.

Du pur délire ? Non, simplement l’expression d’une harmonie parfaite qui fait le succès de ce chocolatier dont même les japonais raffolent.

Ce curieux de nature met tous les jours à profit ce désir de repousser les limites de la créativité pour explorer de nouvelles saveurs et nous faire revivre les moments de notre enfance par le chocolat. A l’image de Rudy, le renne du Père Noël qui s’est transformé en bûche de Noël pour les fêtes de fin d’année ou encore la ‘bûche Grand Cru‘ entièrement réalisée en chocolat. .

Pour cet amoureux du japon découvert il y a plus d’une dizaine d’année au cours d’un voyage, les influences du pays au Soleil Levant apportent une touche singulière à ses créations. Ainsi, on retrouve des ganaches au thé vert ou encore un chocolat chaud Matcha. Sa relation toute particulière avec l’archipel l’a notamment incité à créer une boite de douze palets vendue au profit des victimes du séisme.

Jean Paul Hévin ne serait pas un chocolatier accompli sans une gamme de chocolat chaud. Ce créateur du concept de ‘Chocolate Bar’ vient notamment de publier un livre aux Editions Chêne dédié à la boisson réconfortante de notre enfance avec plus de 40 recettes qui revisiter ce grand classique de l’hiver

Comment définiriez-vous votre relation avec le chocolat ?

C’est une nourriture qui m’apporte du bien et permet de me détendre. Je prends toujours un dernier carré avant de m’endormir. Le chocolat aide à fluidifier le sang et permet de relaxer son corps avant de plonger dans le sommeil.

Un jour sans chocolat, c’est quoi ?

C’est l’enfer. Je mange beaucoup de chocolat noir et c’est devenu un besoin physique

Le moment parfait pour déguster un morceau de chocolat ?

Si c’est le moment de la dégustation pour réfléchir à des recettes, alors c’est entre 11h et 17h. Si c’est pour se faire plaisir et partager, alors après le repas sera le moment idéal.

Votre moment le plus intime avec un carré de chocolat ?

A mon bureau quand je dois faire des choix. Je me retrouve en osmose avec lui et j’ai toute la patrie chocolat dans ma tête. On se regarde, on s’observe, on analyse  et on définit ensemble comment nous allons rendre les gens heureux

Le dernier carré de chocolat, il sera où ?

Bonne question ! A un endroit improbable

Votre conseil pour les accrocs du chocolat ?

Partez à l’aventure et allez à la découverte des bonnes tablettes de qualité

Boutiques Jean Paul Hévin
231 Rue Saint-Honoré
75001 Paris
01 55 35 35 96

3 Rue Vavin
75006 Paris
01 43 54 09 85

23 bis avenue de la Motte-Picquet
75007 Paris
01 45 51 77 48
www.jphevin.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s