Yummy Nouvelle Orléans – Part 3

NOUVELLE ORLEANS, day 3. Si le French Quarter offre une ambiance, il en est tout autre du Riverwalk qui offre une quiétude balade le long du Mississippi, cette rivière rendue notamment célèbre par ses bateaux mouches.

Riverwalk

Le dernier toujours en service se trouve d’ailleurs le long de cette promenade des anglais version outre-Atlantique qui embarque avec lui son flot de passagers quotidiens.

Muffuletta

À l’est, le French Market, qui a depuis longtemps perdu sa connotation bleu-blanc-rouge au profit des vendeurs de souvenirs et des Food Stalls, est l’occasion d’aller déguster une autre des spécialités du coin : la Muffuletta.

Importé par les immigrants italiens, ce sandwich est composé de deux grands morceaux de pain, d’une salade d’olive, de tranches de mortadelle, de salami, jambon ainsi que de mozzarella et de provolone, le tout servi chaud. Bref, l’Italie à sous perfusion américaine !

Warhouse District

Au bout du Riverwalk, le Warehouse District commence à faire son apparition sous forme de bâtiments d’a peine deux étages, aux couleurs uniforme. Gris pour l’un, bleu pour l’autre. Ici, c’est le monde des arts et du design qui prône, comme le montre l’enfilade de galeries où les artistes viennent exposer leurs dernières œuvres. On est loin de l’agitation du French Quarter, ici c’est une autre sorte de créativité qui s’exprime.

Erin Rose

L’appel de l’estomac se faisant entendre, direction Erin Rose, un pub irlandais ne payant pas de mine au premier abord mais dont la salle du fond révèle une cuisine proposant des PoBoy à faire grimper les papilles au plafond ! Le pain est croquant à souhait et tendre à l’intérieur, les crevettes particulièrement bien assaisonnées et tout en chaire, accompagnées d’herbes et de carottes râpées. La création du jour, à base d’agneau, de coriandre, de sauce tatsiki à la menthe et d’épices, est tout simplement à se damner ! C’est délicieux, frais, orgasmique… Bref, le PoBoy a encore de beaux jours devant lui chez Erin Rose.

Musician
Le séjour touche à sa fin mais avant de repartir vers de nouvelles aventures, il ne serait point de Nouvelle Orléans sans son moment musical. Au détour d’une rue, des airs de clarinette, de trombones, de trompette, de batterie et de guitare viennent remplir l’atmosphère. La joueuse de clarinette entame un solo à couper le souffle des touristes bouche-bées. C’est ensuite au tour du joueur de trombone de s’exprimer et de jouer avec et pour le public.

Les pieds ne peuvent s’empêcher de battre la mesure tandis que les mains en font de même. Les sourires se posent sur les lèvres, la musique envahit les cœurs de la foule…. Le charme de Nouvelle Orléans aura une fois de plus réussit son tour de passe-passe…

Yummy Nouvelle Orléans – Part 1 : http://bit.ly/1jpy6Dx
Yummy Nouvelle Orléans – Part 2 : http://bit.ly/1luQRHr

About these ads

One thought on “Yummy Nouvelle Orléans – Part 3

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s