Best Fishes ou l’amour du produit

AMOUR. Ce sentiment qui nous bouscule, qui nous chatouille, qui va puiser au plus profond de nous-même cette sensation qu’on appelle la vie. L’amour de son conjoint pour qui chaque sacrifice est un acte naturel, l’amour de sa maman à qui les têtes blondes offrent le plus beau des bisous, mais également l’amour du produit pour qui les chefs enfilent la veste blanche et affûtent leurs plus beaux couteaux.

Collage Produit

Le produit justement. Depuis ces dernières années, une phrase revient régulièrement dans la bouche des toques blanches “Je fais une cuisine du produit“. À croire que cette dernière a pendant longtemps été composée d’ingrédients qui ne relevaient pas de cette catégorie, que les assiettes ne prenaient vie qu’à travers un ensemble de composants dont la définition se cherche encore.

Certes, le raccourci est facile mais si l’on y regarde d’un peu plus près, le produit qui se trouve là au milieu de notre assiette n’est en fait pas n’importe quel produit ! De son origine, il nous raconte une histoire ; de son parcours, il nous instruit sur le producteur qui l’a élevé ; de sa cuisson, il nous informe sur le chef qui l’a choyé ; de sa saveur en bouche, il exprime tout son potentiel développé aux travers ces différentes étapes comme pour remercier les différents intermédiaires de l’amour qui lui a été porté.

Collage Fulgurances

L’approche peut paraître simpliste mais de nombreux chefs ont commencé à se poser la question du choix du produit et prennent un immense plaisir à lui redonner toute la place qu’il mérite. C’est dans cette démarche que Tourteau, St Jacques et autre Cabillaud étaient au centre de l’événement parisien Best Fishes, organisé par Fulgurances, fin mai, pour recevoir une bonne dose d’amour et de papouilles autour de six chefs bien inspirés. Car de l’amour ils en ont bien besoin ces produits de la mer de Norvège. Longtemps mal-aimés, exploités, mal-consommés, ceux qui sont maintenant protégés par des législations de pêche rigoureuse, ont pu montrer tous leurs atouts, parfois même les plus secrets.

Ce qui promettait une soirée de régalade fut en fait une véritable plongée en plein “Wonder Emporium“. Vous savez cet endroit où quel que soit l’âge que vous avez, les yeux écarquillés et la chair de poule ne vous quittent pas un seul instant. Où chaque recoin devient un espace de jeu, où chaque objet est un prétexte à se laisser retomber en enfance. David ToutainSang-Hoon Degeimbre, Even RamsvikJérôme Bigot et Bertrand Grebaut se sont amusés à venir bousculer nos assiettes pour leur faire vivre une expérience des plus extra-ordinaires.

Best Fishes

Parmi les tours de magie, des morceaux de cabillaud délicatement protégés dans du papier transparent sont venus s’accrocher à la ficelle des ballons qui flottaient. Les mains des enfants que nous sommes redevenus ce soir là sont venues les décrocher et les déposer sur une pierre chaude pour terminer la cuisson, les bouches ont inspiré l’hélium des ballons créant une euphorie la plus totale et en l’espace d’un instant, plus rien n’avait d’importance.

Fulgurances et Best Fishes avaient réussi leur pari : créer un joyeux bordel et prouver que Cabillaud, Tourteau et autres St Jacques savent nous séduire  à leur manière. Du moment qu’on leur donne de l’amour ! 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s