La Suisse, mon jean et moi

HEUREUX. Depuis quelques semaines, le jean avait l’esprit joyeux, l’air heureux et pour cause : un week-end de trois jours programmé en terres suisses se rapprochait de jour en jour. L’excuse était toute simple : une bougie supplémentaire à souffler sur le gâteau et une visite promise à des amis de longue date. Affaires de ski sous la jambe, quelques heures de train et le tour était joué : cheeseland, here we come! ….

Collage Suisse

“Attendez, attendez, vous avez bien dit fromage ?” s’exclama le jean d’un air très affolé. “Ben oui, Fribourg, Vacherin, Gruyère, la Suisse est loin d’être à la traîne en terme de spécialités fromagères”… Bizarrement le jean n’avait pas vraiment vu les choses sous cet angle mais préféra garder cette information pour lui-même pour ne pas trop éveiller les soupçons… La première soirée se passa donc calmement autour d’embrassades et de reprise de contact.

Suisse 002-001

Après une bonne nuit de sommeil, le réveil se fit au son des textos et des nombreux messages célébrant le passage vers une nouvelle année. La journée se déroula sous un grand ciel bleu le long du lac Leman, après une pause dans une délicieuse pizzeria du coin. Drôle de choix au premier abord mais l’adresse était réputée parmi les locaux et les papilles se furent pas déçues… La preuve, la carte annonçait : pizza du champion du monde. Même le jean donna son accord pour vérifier un tel statut.

Collage Krug

Le soir, les choses prirent cependant une tournure un peu différente. La propriétaire du jean décida de laisser ce dernier sur la valise au détriment d’une robe plus habillée, son prince charmant l’emmenant dans la cuisine de l’étoilé Michelin des environs, Denis Martin.  Ayant passé une très bonne journée, l’humeur joyeuse du jean pris le dessus et il ne trouva pas offusqué d’une telle décision… “Du moment qu’elle passe un bon moment…”. Et ce fut exactement le cas.

Collage Denis Martin

Connu pour son approche très moderne de la cuisine aux airs quasi-moléculaires, ses cuissons au micro-onde et son menu autour de la mémoire des odeurs, Denis Martin emmena ce soir là ses hôtes dans un monde de souvenirs où chaque bouchée, chaque plat venait rappeler les saveurs ressenties au cours de l’enfance.

Le maitre des lieux semblait aimer jouer avec les textures, la présentations, jusqu’à servir un pigeon des plus voyageurs dans une enveloppe estampillée ‘par avion’ ou un sachet aux allures de poudre blanche mais au goût de bonbons au coca… Journée spéciale oblige, une bouteille de Krug, longuement espérée, accompagna ce menu des plus déjantés, à l’image des nombreuses sculptures en forme de vaches trônant dans la salle. Un souvenir qui restera gravé longtemps.

Le lendemain, c’est une activité plus intense qui attendait les gambettes : du ski ! Afin de prendre quelques forces, un arrêt rapide au restaurant d’altitude s’imposa histoire de goûter quelques tranches de viande de grison peu calorique et en adéquation avec le thème du jour. Les descentes furent bonnes et enivrantes, le plaisir du ski à l’état nature. Après cette après midi sportive, le jean était content de retrouver une propriétaire en forme, heureuse de sa journée.

Collage Tivoli

Mais alors que l’on s’approchait de la soirée, le jean entendit une phrase qui le fit se froisser de terreur “Vous êtes prêts pour une bonne fondue ?” … D’un tour de jambe, le jean réalisa qu’il se trouvait sous la table d’un des restaurants les plus prisés du village de Fribourg, là où l’on servait la fondue la plus onctueuse, la plus crémeuse qu’il soit, à base de vacherin fribourgeois et de gruyère. Il essayait quelques signes de résistance mais ces derniers restèrent sans appel.

Collage Fondue

Tranches de pain et pommes de terre s’en donnaient à cœur joie au bout des pics qui plongeaient régulièrement dans la casserole de fromage fondue. Et malgré une taille qui devenait de plus en plus serrées, cela continuait de plus belle. Le jean était vaincu… Quand vint le moment de partir, le jean poussa un ouf de soulagement et ne fut pas mécontent d’aller marcher dans les quelques degrés négatifs qu’offraient les températures extérieures. “Enfin du répit !” s’exclama le jean.

Collage Double Crème

De retour à la maison, une séance de cinéma annonçait une digestion bien méritée jusqu’à l’annonce inattendue “Un séjour en Suisse ne serait complet sans goûter à la meringue et sa double crème”“DOUBLE CRÈME ?”… Cette fois-ci, cela en était trop. Le jean sentait bien qu’il se tramait quelque chose mais là, les soupçons devenaient réalité : il avait été dupé ! Et tandis que sa propriétaire et ses papilles se délectaient de ce dessert des plus gourmands, le jean décida d’aller ruminer seul de son côté … Fondue, double crème, décidément la Suisse ne voit pas les choses en petit !

Denis Martin
Rue du Château
1800 Vevey
+41 21 921 21 10
www.denismartin.ch

Café Tivoli
Place d’Armes 18
Chatel-Saint Denis
1618, Switzerland

Les histoires de Mon jean et moi..

Chez Blend : http://bit.ly/yNUgTb
Chez Thoumieux : http://bit.ly/Anvyo3
Chez Big Fernand : http://bit.ly/ACSTWw
A La Classe : http://bit.ly/z6Ll2R
Brewery Exhange : http://bit.ly/Ii3vs7
En Auvergne : http://bit.ly/YJZIJc
Chez Paris – New York : http://bit.ly/WSyGPc
About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s