Coulisses d’une ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie’… #1

Once upon a time‘ … Point de crapaud, ni de baguette magique à l’horizon mais des hasards de la vie qui m’ont amené à croiser sur mon chemin ceux et celles qui ont participé chacun à leur manière à la naissance de l’ouvrage ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie‘ publié aux Éditions de la Martinière le 13 septembre.

Si ce projet est un aussi beau voyage, c’est également grâce à vous qui me suivez sur ce blog, plateforme d’expression pour petits doigts virevoltants sur le clavier… Alors, cette aventure, j’aimerais vous l’offrir en vous faisant partager les coulisses de ce qui est devenu mon premier livre …

Récit – en plusieurs étapes – d’une belle année…

9 septembre 2011
Déjeuner presse à Ze Kitchen Galerie pour le lancement du nouveau livre de William Ledeuil, le magicien des lieux. Quelques têtes connues, des journalistes surtout. Le déjeuner blogueur est prévu pour la semaine d’après mais la délicieuse Sylvie a su gérer les incompatibilités d’agenda.

Tour de table diplomatique avant l’arrivée des plats.
Bonjour, je m’appelle Florence des Éditons de la Martiniere. Et vous, vous travaillez pour quel support ?’
Ah euh, enchantée, bonjour, moi c’est Mathilde, en fait je ne suis pas journaliste et je ne devrais pas être là. Vous savez, blogueuse. Déjeuner. Semaine prochaine. Moi juste là parce qu’agenda pas possible.’

Blogueuse, ça m’intéresse, dites moi en plus car je cherche une personne comme vous pour un projet sur lequel je travaille depuis deux ans.’

Elle tarde un peu à venir cette coupe de champagne non ?

Crédit : Serge Bloch

3 novembre 2011
25 Boulevard Romain Rolland, Paris 14e. Les Éditions de la Martinière. ‘Bonjour, j’ai rendez vous avec Florence Lecuyer.’ Gorge sèche : 1. Foodista : 0. Une heure plus tard le projet Foodista était lancé. Une seule condition : ne pas en parler à la terre entière. Moi ? J’vois vraiment pas où est le problème…(OK, je peux le faire, je peux le faire, je peux….Aaargh).

25 janvier 2012
Première réunion d’équipe avec quatre nanas aussi délurées les unes que les autres. Et conquises par le sommaire présenté. Le projet prend forme. 13, 5 x 21 cm. C’est décidé, ce sera un petit gabarit. Pratique pour glisser dans les sacs à main. Les idées fusent autour de l’approche créative, du graphisme, de la tonalité. Histoires de rencontre avec les libraires, de lancement presse, de campagne de communication. Les mots doux qui résonnent. Un exercice maintes fois réalisé. Mais cette fois, ce sera de l’autre côté de la barrière. Comme un poisson dans l’eau. Septembre est encore loin, l’impatience commence déjà à faire son œuvre. La route sera longue mais le rêve se touche du bout des doigts.

28 janvier
Premier chapitre : Être une foodista au quotidien. Les doigts volent sur le clavier, les idées virevoltent dans la tête jusqu’à trouver refuge sur le papier. Faire vivre les mots, leur donner un sens. Écrire n’a jamais été aussi libérateur. Mettre enfin sur papier ce quotidien que me guide, m’accompagne, me construit. Des doutes, quelques uns. Vont-ils aimer ? Quelle critique pourrait se cacher derrière telle phrase ? Puis, ça repart. Après tout, un premier jet est rarement le dernier. Dernière relecture, bouton ‘envoi’. Suspense…

Crédit : Serge Bloch

3 février
Retour d’email. ‘Bien reçu, merci‘. Argh, pas d’autres indices en vue. Plu ? Pas plu ? Le suspense monte et l’angoisse aussi. Et si j’étais complètement à côté de la plaque ?

4 janvier
L’attente est trop longue et l’impatience semble avoir pris ses quartiers d’été. Deuxième tentative d’approche :

J’aimerais pouvoir avancer ce weekend. Penses tu pouvoir me faire un retour d’ici vendredi.’
Retour de l’intéressée : ‘Désolée, pas eu de retour en interne mais dans tous les cas, je te fais un point pour vendredi.

Mes ongles vont finir par disparaître.

5 janvier
Les 250 pulsations minutes sont atteintes.

Bonjour, c’est Mathilde, j’ai bien eu ton email. Rappelle moi sur mon portable.’
Smartphone chéri, mon avenir est entre tes mains. Douce sonnerie.

Écoute, on a rarement l’occasion d’avoir des auteurs qui reviennent vers nous avec un premier jet aussi structuré, facile à lire et qui soit en adéquation avec ce qu’on cherchait depuis deux ans. On est bluffé.’ Rire nerveux, sourire colgate, jouissance intérieure. le bonheur est dans le pré.

Mais… Ah, voici le moment redouté du fameux mais. Réaction très anglo saxonne. Un compliment amène toujours une nuance. Nobody’s perfect. Fair enough. “Ça manque d’une touche personnelle et d’un côté incisif“. Du perso et de l’humour piquant. Mon rayon.

Opération retouche en cours. Fond de teint, rimel, eye-liner… Ah non, pardon. On donne dans le littéraire, ne l’oublions pas …

7 février
Rendu de copie des premiers chapitres. Bravo pour le retour, le style est plus pétillant et j’ai ris à mainte reprise.’ Le ton est trouvé, la voie est libre !

Les week-ends se succèdent à coups de contact physique avec le clavier, de communication avec le monde 2.0, de carrés de chocolat pour l’inspiration, d’éclats de rire et de remise en question de chaque phrase, chaque mot.

Crédit : Serge Bloch

Dimanche 10 février
Chéri, t’as pas vu mon iPhone ?. Les draps, la machine à laver. La vision d’horreur et un énorme éclat de rire. La foodista a réussi à faire faire le grand plongeon à son objet préféré. Opération ‘Sauvez Mon âme, dieu vous le rendra’.

Samedi 18 février
Passage de 48h au domicile familial. Les yeux rivés devant l’écran, les doigts sur le clavier. Tu ne voudrais pas venir faire autre chose ?!… Non, maman, comment dire …Je travaille sur un truc très important.. Un jour tu sauras pourquoi…

Vendredi 24 février
Texto matinal :Tu m’échanges un café contre un iPhone ?. Une demi heure plus tard, la foodista poussait un hurlement de joie en revoyant son iPhone revenir à la vie. Les notes étaient sauvées et cet envers du décor décrit jusqu’à présent par la même occasion.

Une demi heure plus tôt, les mots prenaient forme sur la page blanche en attendant le sauvés des eaux et son héros. L’expérience jouissive de l”inspiration matinale tandis que la vie reprend ses droits au café du coin.
A suivre ….

Retrouvez la genèse de cette histoire ici : http://bit.ly/OM5Ey1
Pour commander dès à présent cet ouvrage : http://amzn.to/NIhcY1

About these ads

3 thoughts on “Coulisses d’une ‘Foodista, traité pratique d’une gourmande accomplie’… #1

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s